Pour un numérique plus responsable

Le secteur numérique est un grand consommateur d'énergie et a un fort impact environnemental. C'est ce que l'on appelle la pollution numérique. L'immatérialité du numérique rend cette pollution plus sournoise et on pourrait même être tenté de ne pas y penser. Elle n'est pas visible, il est donc facile de l'oublier. Les chiffres sont pourtant là pour nous rappeler l'étendue du problème. Les données échangées se multiplient à un rythme effréné.


En 2018, on comptait 4,12 milliards d’internautes, soit 54% de la population mondiale (BDM). Quel est le volume d'interactions générées par chaque individu ? Comment quantifier le nombre de massages envoyés, vidéos regardés, recherches effectuées ….

Observons les données échangées en une minute :

Twitter : 347 222 tweets publiés

Instagram : 38 194 posts partagés

Google : 2,4 millions de recherches effectuées

Mails : 150 millions envoyés

SMS : 12 millions envoyés


Tous ces échanges génèrent des émissions de CO2 :


Un email c’est 10g de CO2 (Cleanfox)

Un sms est moins polluant, il représente 0,00215g de CO2 (Greenit)

Une requête sur internet c’est 7g de CO2


L'empreinte carbone du secteur numérique ne cesse d'augmenter. Pour comprendre sa dimension il faut prendre en compte l'ensemble de la chaine : la fabrication d'appareils électroniques, la multiplication des usages et la gestion de la fin de leur fin de vie. Le concept de numérique responsable a pour objectif d'alerter l'ensemble des acteurs économiques sur l'importance de la rationalisation des usages du numérique, afin de favoriser la transition écologique.


La Transition Numérique

La transition numérique est un outil incontournable pour la croissance économique et le développement social. Son impact sur l'économie mondiale a donné lieu à une nouvelle révolution industrielle ; c'est de l'ère de la dématérialisation et de la suppression de beaucoup de tâches chronophages.

Néanmoins, cette expansion du numérique est associée à forte augmentation de l'empreinte énergétique du secteur lui-même. Loin d'être virtuel ou immatériel, le secteur numérique est très énergivore et fort consommateur de ressources naturelles qui sont non renouvelables ;

La pollution numérique comprend la pollution des nouvelles technologies au travers du fonctionnement global du réseau internet, de la fabrication des outils numériques et de leurs usages. Green for IT ou IT for Green doivent être des fils conducteurs de votre transition numérique et résumer ainsi par les 3R Utile / Utilisable / Utilisée ou les 5R :


1. Refuser



  • je refuse la “mode” technologique.

  • je refuse les modèles dominants.


2. Réduire



  • je réduis l’empreinte numérique de mes activites web

  • je reduis ma consommation de données

  • je réduis ma présence inutile sur internet

  • je réduis la consommation électrique de mes appareils


3. Réutiliser



  • je réutilise le matériel encore fonctionnel

  • je réutilise les ressources numériques déjà disponibles


4. Recycler



  • je recycle mon matériel


5. Rendre a la terre



  • je me reconnecte a la nature.

  • j’inclus la sobriété numérique dans mes apprentissages.

  • je sensibilise autour de moi.

  • j’interpelle la responsabilité sociétale des fournisseurs, clients et des élus.


Dans ce contexte, la sobriété numérique est un axe majeur à pour réduire les usages, diminuer la consommation énergétique et garantir la transition écologique. Ce numérique responsable st un ensemble de bonnes pratiques à mettre en place tout en long de la chaine numérique. L'idée moteur va être de se demander comment je peux faire pour réduire mon impact carbone à chaque étape. Cette question doit être au cœur de chaque projet.


Depuis 2021, l'Agence GW est signataire de la charte du Numérique Responsable et membre de Planet Tech Care.

Nos autres posts

NUMERIQUE RESPONSABLE
22 MAI 2024
L'Arcep et l'Arcom publie le RGESN 2024
L'Arcep et l'Arcom, en collaboration avec l'ADEME, viennent de publier le nou…
En savoir plus
NUMERIQUE RESPONSABLE
24 AVRIL 2024
L'INR : un acteur clé pour un numérique durable et inclusif
Créé en 2018, l'Institut du Numérique Responsable (INR), anciennement
En savoir plus
rack de serveurs
NUMERIQUE RESPONSABLE
8 AVRIL 2024
EcoIndex : votre allié pour un site web plus éco-responsable
L'outil Ecoindex est devenu un acteur clé dans la mesure de l'emprein…
En savoir plus